Les Alouettes de Montréal

Grâce aux démarches de notre collègue et co-organisateur (nous sommes nombreux cette année !) Ulysse Carbonneau, nous pouvons vous présenter la vareuse des Alouettes de Montréal, signée par Ernest Jackson.

Une partie de la famille d’Ulysse est canadienne, ce qui a sans doute faciliter les contacts de ce club de … football canadien !

Alouettes de Montréal montage vareuse

Mais connaissez-vous ce sport, cousin du football américain, mais légèrement différent malgré tout ? Un peu d’explications …

Souvent confondu, voire assimilé, à son voisin américain, le football canadien est un enfant, illégitime diront à tort certains, du rugby. En réalité, c’est un dérivé de ce dernier dont il s’inspire très largement. D’une rare intensité sur toutes les séquences et phases de jeu, le football canadien est aussi et surtout affaire de stratèges.

L’origine du football canadien remonte au XIXème, vers 1870, lorsque des étudiants de l’université McGill affrontent le personnel militaire britannique posté à la garnison de Montréal. Ils pratiquent une forme de rugby hybride (le rugby-football, terme que l’on retrouve gravé sur la Coupe Grey), qui essaime rapidement.

L’adoption de la passe en avant, en 1931, marque la césure définitive avec le rugby. Dès lors le football canadien entérine définitivement l’influence de son voisin, vers lequel il avait déjà évolué depuis longtemps. Il n’abandonne cependant pas ses particularités. L’introduction de tous ces changements eut pour principal effet l’instauration tacite de deux équipes dans l’équipe : celle des joueurs d’attaque, et celle des joueurs de défense, se retrouvant sur le terrain selon la phase de jeu.

Aujourd’hui, ce sont 9 franchises, réparties en deux divisions Est:Ouest, qui concourent pour l’obtention de la Coupe Grey, dont l’organisation revient depuis 1966 à la Ligue Canadienne de Football.

Au début de la décennie 90 la LCF, alors en proie à des difficultés financières, s’ouvre aux équipes américaines. Plusieurs franchises sont créées, mais cette volonté d’implantation aux États-Unis ne prend pas. Après seulement trois années d’expérience (1993 à 1995) le championnat redevient exclusivement canadien. Cette courte période aura quand même vu les Stallions de Baltimore soulever le trophée du champion, avant de déménager à Montréal pour que renaissent les Alouettes en 1996.

Le but du jeu.
On ne vous apprendra rien en vous disant qu’il faut marquer plus de points que son adversaire. Pour ce faire, l’équipe attaquante doit faire parvenir le ballon dans la zone de buts adverse. Effectivement, un match de football canadien se déroule selon deux phases tactiques distinctes où une équipe attaque, lorsque l’autre défend. Le but de la seconde étant d’empêcher que la première ne parvienne à marquer.

En attaque, l’équipe est en possession du ballon et le conserve tant qu’elle peut le faire avancer de 10 verges (yards), ou qu’elle marque. Elle a trois essais pour y parvenir. Les points sont comptabilisés selon la façon suivante :

  • Le touché (touchdown) 6pts : c’est l’essai du rugby, à la différence près qu’on n’a pas besoin d’aplatir.
  • Le placement (fieldgold) 3pts : c’est l’équivalent de la pénalité bottée entre les poteaux.
  • Le touché de sureté (safety) 2pts : le porteur du ballon est plaqué dans sa zone de but ou sort du terrain. C’est donc l’équipe qui défend qui marque.
  • Le simple 1pt : le ballon sort de la zone des buts.
  • La transformation (extra point) 1ou 2 pts : comme au rugby, ici après un touché. Un point pour le botté entre les poteaux depuis la ligne des 5 verges, ou bien, en marquant à nouveau l’équivalent d’un touché.

Le Graal : la Coupe Grey.
À l’automne, les équipes qualifiées au terme de la saison régulière s’affrontent lors des séries éliminatoires (playoff). L’équipe première de division se retrouve automatiquement en finale de sa série. Les seconds affrontent les troisièmes en demi-finale, sauf cas de croisement (quand la 4ème d’une division a plus de points que la 3ème de l’autre). Ce fut le cas par exemple en 2014 avec les Lions, à l’Ouest, qualifiés au détriment des Argonauts à l’Est. Chaque gagnant est alors opposé au premier de la saison régulière pour le titre de champion de division. L’est et l’Ouest peuvent alors se faire face en finale de la Coupe Grey, et le vainqueur inscrire son nom au palmarès de la compétition.

Source : https://www.houston-macdougal.com/le-football-canadien

Alouettes de Montréal montage

Les Alouettes de Montréal sont une équipe de football canadien de la Ligue canadienne de football (LCF). Ils ont gagné sept fois la Coupe Grey.

  • 1949, contre les Stampeders de CalgaryStampeders de Calgary : 28–15
  • 1970, contre les Stampeders de Calgary : 23–10
  • 1974, contre les Eskimos d’Edmonton : 20–7
  • 1977, contre les Eskimos d’Edmonton : 41–6
  • 2002, contre les Eskimos d’Edmonton : 25–16
  • 2009, contre les Roughriders de la Saskatchewan : 28-27
  • 2010, contre les Roughriders de la Saskatchewan : 21-18

Bien que l’équipe originale ait été fondée en 1946, la franchise actuelle est née du déménagement à Montréal des Stallions de Baltimore en 1996.

Après des années difficiles depuis depuis 2014, l’équipe semble se redresser et est déjà qualifiée pour les éliminatoires (play-offs) à 4 journées de la fin du tour préliminaire.

Le site du club : https://www.montrealalouettes.com/

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s